forum 100% PLAYMOBIL
 
AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 playmobil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages: 2
Date d'inscription: 14/07/2009

MessageSujet: playmobil.   Sam 18 Juil - 12:27

Playmobil



Logo de Playmobil
Création 1974
Dates clés 1974 (lancement du jouet)
Personnages clés Hans Beck
Forme juridique Gmbh
Slogan(s) « Playmobil, en avant les histoires »
Siège social Zirndof Allemagne
Activité(s) Jouet
Produit(s) Personnages miniatures
Société mère Geobra Brandstatter
Site d’entreprise http://www.playmobil.com
Principaux concurrents
Lego
modifier
Playmobil est une marque de jouets allemande créée en 1974 par Hans Beck.
Sommaire [masquer]
1 Histoire
2 Histoire de Geobra
3 Description
4 Les thèmes
5 Slogan
6 Les faux Playmobil
6.1 Les figurines hongroises
6.2 Les imitations chinoises
7 Notes et références
8 Voir aussi
8.1 Articles connexes
8.2 Liens externes
Histoire [modifier]

Dès 1970, Hans Beck (né le 6 mai 1929 en Thuringe et décédé le 30 janvier 20091) , chef de la création de Geobra-Brandstätter à Zirndorf, près de Nuremberg, a commencé à élaborer un univers de jouets totalement nouveau. Présenté au Salon du jouet de Nuremberg en 1974, Playmobil a connu un succès immédiat à tel point que Geobra est devenu le premier fabricant de jouets d’Allemagne.
Début des années 1970, avant le choc pétrolier, elle produit des jouets en plastique relativement volumineux (caisse enregistreuse, tracteur à pédales). Face à l'accroissement du prix de la matière première, elle décide de fabriquer des jouets plus petits. C'est alors que Hans Beck a l'idée de créer des figurines, accompagnées d'accessoires. Il fait tester les prototypes à ses neveux et nièces, qui adorent2.
Les premiers Playmobil étaient des personnages masculins. Mais les premières figurines féminines sont apparues dès 1976. En 1981 sont apparus les premiers enfants (garçons et filles) mesurant 2 centimètres de moins que le Playmobil original. Il existe également des bébés de 3,5 centimètres.
Les premiers Playmobil étaient dotés d'une tête qui se tourne, des bras et de jambes mobiles. C'est en 1982 que les Playmobil ont été dotés de mains pouvant se tourner. Viendront ensuite de nouvelles coiffures et des vêtements qui ne sont plus de couleurs uniformes.
En France, les premières générations de personnages Playmobil sont arrivées sur le marché dans les années 70 sous l'appellation Klickys. Ainsi des autocollants furent édités, présentant un bonhomme spécifique (cow-boy, indien, etc), avec le slogan « Klicky, le vrai. ». Les boîtes de Playmobils portaient aussi un logo précisant le nombre de personnage contenu à l'intérieur (par exemple : « 2 Klickys »)
En 1990, lancement de la gamme PLAYMOBIL 1.2.3, conçue pour les enfants de moins de trois ans. Les personnages sont moins articulés et ne sont pas dotées d'accessoires pouvant être avalés.
En 2007, on estimait à plus d'un milliard et demi le nombre de figurines vendues dans le monde depuis la création de la marque3.
Histoire de Geobra [modifier]

Geobra Brandstätter est une entreprise spécialisée dans les jouets. Les origines de geobra Brandstätter, fabricant des PLAYMOBIL®, remontent à 1876, date à laquelle Andreas Brandstätter, arrière-grand-père du propriétaire actuel de la société Horst Brandstätter, fonda à Fürth, en Bavière, l'entreprise qui porte son nom et qui fabriquait alors des ferrures et des serrures pour boîtes à bijoux. En 1908, son fils Georg lui succède à la tête de l'entreprise et change le nom de la société en geobra. En 1921, l'entreprise déménage à Zirndorf, où se trouve toujours le siège aujourd'hui. D'après le registre de commerce, l'entreprise avait alors pour activité la 'fabrication et commerce d'articles et de jouets en métal'. Il s'agissait essentiellement de tirelires, de téléphones, de caisses enregistreuses et debalances pour le 'jeu de la marchande' qui connurent un grand succès aussi bien en Europe qu'outre Atlantique.
1954 L'ère nouvelle Avec l'arrivée de Horst Brandstätter en 1954, une nouvelle ère commence pour l'entreprise. Ce jeune homme dynamique opte pour le plastique, modifie la fabrication et la palette de produits et recherche de nouveaux débouchés et de nouveaux marchés. Finalement, les caisses se renflouent pendant quelques mois, le temps que dure la mode du Hula-hoop. Ces fonds et les machines utilisées pour la fabrication de tuyaux permettent à Horst Brandstätter d'envisager de mettre sur le marché des jouets totalement nouveaux. Le procédé de soufflage qui permet de gonfler à l'air comprimé un tuyau de plastique chauffé pour lui donner la forme souhaitée n'était jusqu'alors utilisé que pour la production de bouteilles. Mais Brandstätterdécouvre que l'on peut également 'souffler' des formes irrégulières, etc'est ainsi qu'il fabrique en une seule opération la première voiture de course fermée, qui sera bientôt suivie de petits tracteurs, de bateaux, etc. Toujours à la recherche d'idées nouvelles, le chef d'entreprise observe beaucoup les enfants. C'est en les voyant se presser autour du tracteur d'un manège qu'il décide de réaliser un tracteur à pédales où l'enfant peut s'asseoir. Il profite de la mode des tirelirespour lancer la production entièrement automatisée, week-ends compris. Chaque lundi matin, 100 000 nouvelles pièces sont prêtes pour la vente. Mais les concurrents veillent,copient les articles et se lancent dans une guerre des prix sans merci. Horst Brandstätter cherche une issue à cette impasse en se tournant vers la fabrication de gros articles en plastique. La mousse cellulaire, obtenue par un procédé alors tout nouveau qui consiste à 'faire lever' le plastique comme on le ferait pour de la pâte à pain, permet pour la première fois de fabriquer des pièces en plastique épais sans affaissement. Brandstätter fait donc l'acquisition de nouvelles machines et fabrique des moules pour produiredes caillebotis, des dalles de plancher, des bureaux pour enfant, des étagères, des bâtons de hockey, des raquettes de tennis, etc. et même des skis nautiques qu'il teste lui-même dans une eau à 10°.
1970 La crise pétrolière du début des années 70 n'épargne pas l'entreprise. Le prix du plastique grimpe en flèche, et le prix de la matière première au kilo est rapidement multiplié par 6. Cette conjecture, associée à la pression exercée par les pays concurrents sur les prix, ne tarde pas è amener dans le rouge l'entreprise familiale restée jusqu'alors financièrement saine grâce à une politique prudente et mesurée. Horst Brandstätter estime le moment venu de concrétiser une idée de jouet toute nouvelle sur laquelle Hans Beck, directeur du bureau d'études, travaille depuis 1971/1972 à l'instigation de son président: il s'agit de réaliser une petite figurine mobile avec de nombreux accessoires qui puisse être enrichie d'articles supplémentaires. Les produits doivent être de petite taille pour tirer le meilleur parti d'une matière plastique devenue onéreuse.
1974 L'avènement Constatant qu'il devait impérativement jouer un ultime atout pour assurer la survie de son entreprise, Horst Brandst&aumltter a tout mis en oeuvre pour que la figurine PLAYMOBIL®, comme elle devait être baptisée par la suite, soit présentée au salon international du jouet de 1974. Dans un premier temps, les acheteurs, à l'exception d'un grossiste néerlandais, se montrèrent sceptiques, et ce n'est que grâce à une stratégie marketing astucieuse que les PLAYMOBIL® sont arrivés sur les rayonnages des magasins de jouets allemands à l'automne de la même année. Rapidement, parents et enfants ont été conquis par les fameuses figurines. C'est ainsi que geobra Brandstätter et PLAYMOBIL® connaissent depuis 1975 une réussite sans précédent dans l'industrie allemande du jouet. Il n'a fallu à l'entreprise que quelques années après le lancement sur le marché pour réaliser le meilleur chiffre d'affaires des fabricants de jouets allemands, performance qui se renouvelle régulièrement depuis.
1999 Playmobil célèbre son 25e anniversaire. Dans l'intervalle, environ 1,5 milliards de petits personnages articulés fabriqués de plastique aux couleurs vives sont en circulation à travers le monde entier.
Playmobil® aujourd'hui En 2004, le groupe Brandstätter employait environ 2.492 collaborateurs et réalisait un chiffre d`affaires de 359 millions d`euros. Dans un futur proche, d`autres investissements et extensions sont planifiées. Grâce à l`achat de plusieurs machines et à une plus grande automatisation, la capacité de production devrait augmenter dans toutes les implantations européennes.
Description [modifier]

Les jouets Playmobil sont à base de petits personnages et de tout leur environnement, moulés en ABS, un plastique particulièrement résistant. Les modèles sont de plus en plus nombreux et de plus en plus élaborés.

Les thèmes [modifier]

Les thèmes à l'origine en 1974 sont les chevaliers, le far-west et le monde du bâtiment. Playmobil a toujours privilégié des thèmes "permanents" et réalistes sans effet de mode. C'est pour cette raison qu'il n'existe pas de thèmes de licences de films. On peut cependant noter que les playmobils sont partis dans l'espace dans les années 80.

Il existe également une version de Playmobil davantage orientée vers les plus jeunes, appelée Playmobil 1-2-3. Ces jouets sont plus appropriés pour les jeunes enfants, car ils ne contiennent pas de petits objets que ces derniers pourraient accidentellement avaler.
Slogan [modifier]

Le slogan de Playmobil en France est : « Playmobil, en avant les histoires ! »
Les faux Playmobil [modifier]

Les figurines hongroises [modifier]
Depuis 1978, la firme hongroise Schenk a reproduit des figurines et accessoires Playmobil sans sa propre licence ou l´autorisation de la marque Playmobil / Geobra Brandstätter4. De 1978 à 1995, année d'une condamnation de justice, la petite entreprise Károly Schenk5 n´a pas employé le nom déposé « Playmobil ». Ils ont néanmoins reproduit des copies exactes des figurines de chez Playmobil et leurs accessoires. Certains sets ont été modifiés pour raconter l´histoire hongroise. Károly Schenk a orienté sa production sur les sets de type militaire selon les âges et la variété culturelle de la Hongrie.
Les mains des figurines sont fixes, tout comme les premiers Playmobil des années 70. En revanche, à la différence de la marque allemande, les chevaux ne sont pas dotés d’une tête articulée. Schenk se distingue également par des couleurs particulières et une qualité de plastique inférieure[réf. souhaitée].
En 1995, la fabrication et la distribution de la marque Schenk fut interdite. Il a été demandé à Károly Schenk de liquider ses stocks à l´intérieur du pays en mars 1996 et la vente hors des frontières a été interdite. On[Qui ?] dit cependant qu´il reste du « Schenk » dans certains magasins de jouets hongrois[réf. souhaitée].
Les imitations chinoises [modifier]
Il arrive encore que des modèles soient copiés. Souvent très ressemblants, quelques fois parfaitement imités de par leurs formes, il reste cependant des détails qui ne peuvent tromper le connaisseur Playmobil[non neutre]. La qualité du plastique employé est inférieure et celui-ci est plus cassant, l'emploi de moules moins performants occasionne souvent des bavures de plastique disgracieuses et surtout le non respect des normes de sécurité européenne en font un jouet plus dangereux[réf. souhaitée]. L´emballage n´est en général copié qu´en partie, souvent sans nom, il reprend parfois des logos et autres sigles de marque. Une fois sorti de son emballage, la provenance de l'objet sera plus difficile à reconnaître.
En 2006 et 2007, des produits manufacturés en Chine sont arrivés sur le marché européen6. Dans le thème "construction", des bulldozers sur roues munis d'un moteur à friction et même une version radio-commandée. Un chariot élévateur a aussi été imité, lui aussi vendu en boîte. Dans la série "Chevalier" sont apparus deux blisters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fofoplaymobil-fr.forumactif.org
 

playmobil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le-forum-playmobil ::  :: -